Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pronostony-foot.over-blog.com

Vainqueur de la coupe du Monde 2014 (suite)

23 Mai 2014 , Rédigé par Tony Jo Publié dans #Coupe du Monde

Vainqueur de la coupe du Monde 2014 (suite)

Belgique (16.00/1) : La surprise tellement attendue que finalement ça finit par ne plus en être une. Les Diables rouges disposent d'une véritable génération de surdoués qui pourraient embêter plus d'une sélection au Mondial brésilien. Il n'y a qu'à voir leur parcours en phases de qualifications exceptionnel, pourtant dans un groupe assez relevé et homogène où on retrouvait des sélections comme la Croatie ou la Serbie entre autres, pour se rendre compte du potentiel présent.. La Belgique n'a jamais été en danger durant leur parcours de qualification, ce qui prouve encore une fois l'équilibre et la force mentale de cette équipe. Le groupe concocté par Marc Wilmots est un mélange parfait d'expérience (notamment en défense), de technique au milieu et remplit en attaque de création et de jeunesse prête à faire la différence. Ne commettons surtout pas l'erreur d'oublier d'évoquer l'immense gardien aussi bien par la taille que par le talent qui gardera les cages belges et qui rassure déjà tout le monde au plat pays. Dans un groupe à sa portée, les Diables rouges devraient sauf catastrophe arriver en phase finale et à ce moment là seulement, on pourra juger la réelle valeur de ce groupe sur des matchs couperets où la pression sera beaucoup plus importante. À suivre donc.

Équipe type :

Courtois

Alderweireld Kompany Vermaelen Verthongen

Witsel

Fellaini Dembélé

Mertens/Mirallas Hazard

Lukaku

France * (18.00/1) : L'équipe qui dérange. À priori, personne ne devrait miser un euro sur eux. Mise en cause continuellement, à juste titre souvent, pour son passé douloureux en Afrique du sud en 2010 et inoubliable pour tous les français, transparent à l'Euro 2012, confronté à de multiples problèmes de comportement, parfois indigeste dans le jeu proposé, pas ou peu de continuité dans le groupe, 3 changements de sélectionneurs en 3 ans, des dérapages de communication, de lourdes sanctions envers pas mal de joueurs pour diverses raisons disciplinaires, etc, la France a traversée sans doute les années les plus noires de son histoire. Mais bizarrement, ou pas d'ailleurs, depuis l'arrivée du sage Didier Deschamps, le temps est à l'accalmie et dans un excès d'optimisme on apercevrait presque le soleil pointé le bout de son nez.. Des qualifications assez propres (oui quand on lutte avec le double champion d'Europe et champion du Monde en titre pour la 1ère place pendant presque toutes les qualifs' c'est pas mal quand même..), des nouvelles têtes, un nouveau dispositif, un nouveau capitaine, une discipline quasi-irréprochable, un jeu retrouvé lors des 2 derniers matchs contre l'Ukraine et les Pays-Bas et pour finir une chance inouï lors du tirage au sort des groupes de la coupe du Monde en décembre dernier. Alors en effet, nous pouvons croire à un énième nouveau départ. En se laissant aller dans le côté chauvin de la chose, on espère que celui là sera vraiment le bon. L'équilibre trouvé au milieu autour d'un trio complémentaire, l'efficacité de Benzema, les exploits retrouvés de Lloris et une charnière enfin trouvée et installée : les signes sont finalement plutôt bon avant de décoller pour le Brésil. Comme à son habitude, la sélection frappée du Coq sur la poitrine va surement commencer doucement en phase de poule pour ensuite devenir qui sait ?, peut être l'équipe contre qui personne ne voudra tomber en phase finale. On le sait, l'équipe de France a toujours adoré cette position d'être dos au mur pour créer des exploits (CDM 2006, 1-1 en Espagne en qualifications, barrage retour contre l'Ukraine et j'en oublie assurément..). Avec un compétiteur et un sélectionneur avec lequel on a toujours cette conviction qu'il est né sous la bonne étoile, nous pouvons croire en l'impossible. Les grandes nations ne meurent jamais..

Équipe type :

Lloris

Debuchy Varane Sakho Evra

Cabaye

Pogba Matuidi

Valbuena Ribéry

Benzema

Colombie (20.00/1) : Une question se pose. La star et capitaine de tout un peuple, Radamel Falcao sera t-elle de l'aventure brésilienne ? Les spéculations vont bon train sur le sujet depuis sa blessure au genou en coupe de France contre Chasselay en janvier dernier. En attendant, la Colombie possède heureusement pour elle, beaucoup d'autres arguments en sa faveur. Auteur d'un parcours quasi-parfait en qualifications, finissant 2ème derrière l'Argentine, les hommes de José Pekerman attaqueront cette coupe du Monde contre la Grèce le 14 juin avec beaucoup d'espoirs. Absents depuis 1998, les colombiens font leur grand retour parmi l'élite mondial, et pour argumenter leurs ambitions, qui d'autres que les talentueux James Rodriguez, Juan Cuadrado, Jackson Martinez, Freddy Guarin et Carlos Bacca pour justifier celles-ci. Pendant les qualifications d'Amérique du sud, cette équipe a montrer qu'elle n'avait pas qu'une attaque de rêve à travers une défense de fer puisqu'elle n'a encaissée que 13 buts en 16 rencontres : ce qui en a fait la meilleure défense du groupe devant l'Argentine notamment. Dans un groupe a sa portée, on devraient revoir cette envoûtante sélection en phase finale.

Équipe type :

Ospina

Zuñiga Zapata Yepes Armero

Guarin Aguilar

Cuadrado James Rodriguez

Falcao/Bacca Jackson Martinez

Italie **** (20.00/1) : Tout d'abord, pour dire qu'en y regardant de plus près, c'est plus qu'étonnant cette côte donnée par Betclic et généralement les autres sites de paris sportifs. Bref, passons. Parlons plutôt de cette sélection italienne, quadruple championne du Monde, faut-il encore le rappeler ? Car nous ne savons toujours pas comment, mais ce pays est un véritable créateur de footballeurs hors-normes et arrive toujours, même quand une génération s'éclipse, à former un groupe solide et performant à l'approche des grandes compétitions internationales ! À l'Euro 2012, Cesare Prandelli avait déclarer que son groupe n'était pas prêt mais qu'il faisait en sorte qu'il le soit pour la coupe du Monde au Brésil en 2014, résultat : l'Italie égaye la compétition avec notamment un certain Andrea Pirlo à la baguette, de par son jeu flamboyant et finit finaliste épuisée contre l'Espagne. La résultat de la finale sera quasi-anecdotique pour les italiens (une première ! eux qui sont habitués à la culture du résultat au détriment parfois du jeu) tant ils auront convaincu les observateurs. Les prolongations lors tours précédents auront sans doute pesées dans la balance. Mais qu'importe, tout cela pour dire que Prandelli est à ce moment là en avance sur les prédictions qu'il avaient annoncées lors de sa prise de fonction. La Squadra Azzura arrive donc sur sa lancée de résultats positifs avec également un sans fautes en qualifications. Mais pour cela, il faudra se sortir d'un groupe de la mort où l'on retrouve l'Uruguay et son expérience et l'Angleterre et sa jeunesse qui a faim d'exploits contre les vieux routiers tels que sont les italiens et les uruguayens.. L'expérience devrait faire la différence dans ce groupe extrêmement relevé. S'il les hommes du sélectionneur Prandelli sortent du groupe, ils pourront de nouveau jouer les terreurs des phases finales. Sur un match a élimination directe, l'Italie sait y faire. L'Allemagne sait de quoi nous parlons.

Équipe type :

Buffon

Maggio Barzagli Chiellini De Sciglio

Pirlo

De Rossi Montolivo

Candreva

Balotelli Rossi

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article